Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

Trois solutions pour sauvegarder les bureaux distants

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jean-Jacques Maleval le 23/05/2007 - indexel.net
 
Lci_sauvegarde_bur_distants

La sauvegarde des données est un impératif indiscutable. Si elle est souvent réalisée au siège de l'entreprise, l'opération est rarement effectuée correctement dans les bureaux distants. Pourtant, de nouveaux outils permettent d'automatiser le processus sur tous les sites d'une société.

 

Les données des bureaux distants n'ont pas toujours besoin de remonter vers le site central d'une entreprise. En ce cas, un backup local est suffisant en utilisant des techniques traditionnelles (copie sur disque, NAS ou bande) avec l'un des nombreux logiciels de sauvegarde disponibles sur le marché. Il faudra toutefois faire attention à ne pas multiplier les licences logicielles et les périphériques de sauvegarde. Le plus souvent, tout ou partie des informations des sites distants, comme les données comptables et commerciales, doivent être regroupées. D'où l'idée de centraliser la sauvegarde et du même coup le patrimoine informatique de toute l'entreprise.

Selon une récente enquête de Storage Magazine, 92 % des entreprises ont des bureaux distants et 62 % prévoient d'en centraliser la sauvegarde (43 % envisagent même de mettre en place cette opération dès cette année). "L'époque du transfert de bandes n'est plus envisageable", explique Miguel Dos Santos Lopes, membre du SNIA, association de stockage en réseau. Comment donc automatiser le processus de remontée des informations vers le siège en déchargeant au maximum les sites distants de cette sauvegarde périodique, pénible et donc souvent reportée ? Trois types de solutions existent : deux sont à mettre en oeuvre en interne, la troisième est externalisée.

1. Adopter un logiciel spécialisé

Il existe plusieurs logiciels qui peuvent prendre en charge la protection des bureaux distants en s'appuyant principalement sur l'infrastructure matérielle informatique en place et une connexion IP. La solution passera par des agents sur les sites distants et un programme de gestion du processus sur le site central. Les deux plus grands fournisseurs mondiaux de logiciels de stockage sont Symantec avec, sur le sujet, Replication Exec (1 909 euros, pour Windows uniquement), et EMC avec un produit à venir d'une société récemment rachetée, Avamar, permettant en plus la suppression des doublons et le chiffrement des données. A l'autre bout de l'échelle, et pour seulement 39,95 dollars, Urgent Backup d'InternetSoft, copie, à intervalles programmés, les fichiers choisis, à distance sur un disque ou un serveur FTP.

2. Mettre en place une solution complète

Dans ce cas, le fournisseur met en place une machine de sauvegarde dans chaque agence et au siège central, ainsi que les logiciels nécessaires. A un intervalle déterminé au préalable, un backup synchronisé de tous les ordinateurs des bureaux distants sera automatiquement effectué. Certains logiciels prennent aussi en charge les ordinateurs portables. Via une liaison ADSL internet, seuls les fichiers modifiés sont remontés vers la maison-mère après avoir été chiffrés et comprimés. De nouvelles technologies comme le CDP (Continuous Data Protection) ou le dédoublement de fichiers sont d'une redoutable efficacité pour améliorer le processus. Si un ordinateur local a totalement sombré, la maison-mère peut retourner un DVD avec la dernière version du système, des logiciels et des données. Les structures de plus grande taille pourront s'offrir le "Wide-Area File Service" (WAFS), basé sur des lignes louées spécialisées avec un accélérateur de réseau sur chaque site, mais la solution est coûteuse.

3. Passer par un fournisseur de sauvegardes à distance

La télé-sauvegarde est la formule à investissement minimal. Elle consiste à faire appel à un hébergeur à distance pour le stockage des données via internet. Chaque bureau distant y sauvegarde ses données modifiées, à intervalles déterminés, dans un espace de stockage loué, lui même souvent recopié sur un deuxième site miroir du prestataire. Si on retrouve ici à peu près les mêmes fonctionnalités que précédemment dans les offres les plus complètes, l'entreprise devra s'interroger sur l'externalisation d'informations sensibles ou confidentielles. Certes, les prix des abonnements à un tel service de sauvegardes hébergées restent modestes : 20 euros pou 2,5 Go par mois et par ordinateur chez PC Street/Archivix, 30 euros pour 9 Go chez Exsys, 79 euros pour 4 Go chez AGS, 90 Euros pour 5 Go chez Fullsave, etc. Enfin, point crucial : la sauvegarde en tant que telle n'a aucun intérêt, seule compte la restauration des données qu'il faut tester régulièrement pour être sûr de pouvoir reprendre l'activité dans les meilleurs conditions.

Quelques offres de sauvegarde pour bureaux distants :

Logiciels spécialisés : Active Circle, Atempo, Arkeia, BakBone, CA, CommVault, DataCore, FalconStor, InternetSoft, Intradot, Iron Mountain, Symantec, Yosemite.

Solutions complètes : Arkeia, EMC, HP, Overland, Quantum, Synerway, UbiStorage, Virtual Net.

Fournisseurs de sauvegardes à distance : Agematis, AGS, ASP64, Atemporis, BackUp Avenue, Backup Technology, Besdi, Exsys, Evault/Seagate, Fullsave, ICS-Informatique, Kiwi Backup, Neobe, PC Street, Prosodie, RapidoBackup.com, Sonilog, Net15, Web & Conception, Yktis.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages