Vendredi 20 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS

UWB, 10 fois plus rapide que Wi-Fi : promesses et réalités

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Julien Blin le 16/01/2004 - indexel.net
 

A l´image de Wi-Fi et Bluetooth, Ultra-Wide Band (UWB) pourrait bien devenir la prochaine technologie de connexion sans fil dans les entreprises. Décryptage.

 

Le nouveau procédé de connexion sans fil UWB, pourtant vieux de 100 ans, mais dont les véritables applications ne sont apparues qu´à partir de 2002, est dix fois plus rapide que Wi-Fi (100 Mbits/sec pour une portée de 15 mètres jusqu´à 1Gbits/sec pour 1 mètre), consomme moins d´énergie et supporte plus de spectres de fréquence que ceux autorisés par la norme 802.11. Mieux encore, il permettrait une meilleure qualité de service (QoS), indispensable pour le "streaming" (diffusion en direct sur l´Internet) de fichiers vidéo et audio. Il serait également plus sûr (lire ci-dessous). Et les perspectives semblent prometteuses : la société de recherche Park Associates prévoit que l´on comptera près de 150 millions d´appareils utilisant UWB d´ici fin 2008.

La technologie UWB, utilisée à l´origine par l´armée Américaine pour l´utilisation de "radars" et d´outils de surveillance, a la capacité "étonnante" de traverser les objets physiques. Parmi les exemples d´utilisation figurent la détection d´objets à travers les murs ou la localisation de victimes sous des décombres. Dès lors, UWB pourrait permettre de supprimer bon nombre de câbles d´appareils électroniques : téléviseurs, magnétoscopes, lecteurs DVD, machines à laver... ou micro-ordinateurs.

Qui gagnera la bataille du sans-fil ?

De nombreux fabricants sont déjà sur les rangs, à l´image de Samsung et Motorola qui, en association avec XSI XtremeSpectrum commercialisent déjà des échantillons d´une puce baptisée "Trinity", vendue au prix unitaire de 19,95 dollars, et dont les capacités haut débit sont élevées (100 Mbp/s) et faiblement consommatrices d´énergie (200 mW). Cette puce pourrait être utilisées pour de nombreuses applications : la gestion de réseaux de vidéo numérique haute définition ou de réseaux locaux (LANs) reliant entre eux des PC, des portables, des PDA, des imprimantes... Mais d´autres concurrents apparaissent déjà : Pulse Link, Time Domain, Intel, Cisco...

A la question fatidique de savoir si UWB gagnera la bataille technologique lancée par Bluetooth et Wi-Fi, Bruce Watkins (photo ci-dessus), le PDG de Pulse~LINK, qui lancera ses produits fin 2004, affirme qu´il y a de la place pour chacune de ces trois technologies. "Wi-Fi, Bluetooth, et UWB offrent différents avantages au niveau prix-performance dans des segments de marchés bien distincts. D´ailleurs, il n´est pas du tout sûr qu´il y ait un vainqueur au détriment des autres technologies. Ainsi, dans quelques années, des produits tels que la radio définie par logiciel (software defined radio) devraientt faire co-exister chacune des trois technologies à partir de la même puce".

La controverse autour du GPS et des PC

Les avantages d´UWB se situeraient également au niveau de la sécurité. "Wi-Fi est tristement célèbre pour ses problèmes d´insécurité alors qu´UWB offre de nouvelles possibilités au niveau physique ou du chiffrage", affirme Bruce Watkins. Néanmoins, Wi-Fi a encore de beaux jours devant lui du fait de nombreux avantages compétitifs - prix bas, économies d´échelles - et de son cycle de vie arrivant à maturité, au moins jusqu´en 2007.La technologie UWB présente pourtant certains désavantages : interférer avec les systèmes GPS et autres PC du fait de son spectre de bande de fréquence (3.1 GHz et 10.6 GHz) très proche de ceux-ci. Mais selon le PDG de Pulse Link : "Cette controverse autour du GPS n´est rien d´autre qu´une rumeur lancée pour des raisons d´avantage concurrentiel par des compagnies qui essaient de contrecarrer l´arrivée de l´UWB sur le marché". Bruce Watkins tempère néanmoins en ajoutant : "il est vrai que l´UWB peut être modifié de façon à enrayer le système GPS". Néanmoins il réaffirme la fiabilité du système : "nous avons démontré maintes fois, et selon les normes imposées par la Federal Communications Commission (FCC), qu´UWB ne présente aucun problème d´interférence avec le GPS".

Désormais, il devient crucial de trouver un "standard" technologique afin de ne pas compromettre le lancement de l´UWB au niveau mondial, prévu à partir de 2005. Plusieurs groupes de fabricants s´opposent déjà pour faire adopter et imposer leur standard par la FCC. D´un côté, l´alliance "Multiband-OFDM" menée par Intel et Texas Instruments et regroupant Nokia, Samsung et Staccato. De l´autre, le groupe XSI, Motorola et ParthusCeva, favorable au standard "DS-CDMA". Il ne reste plus qu´à la FCC de mettre tout le monde d´accord... ce qui s´annonce difficile !

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages