Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SECURITE

Braquage informatique, appelez la police !

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Cécile Dubois le 06/06/2002 - indexel.net
 

Seulement 10 % des infractions aux systèmes d´information sont signalés à la Justice. Il existe pourtant des organismes spécialisés en cyber-criminalité. Deux brigades sont notamment chargées de traiter les fraudes informatiques et peuvent être saisies directement. Présentation.

 

Votre système d´information vient de se faire braquer ? Appelez la police. Oui mais laquelle ? Si 90 % des malveillances liées au système d´information ne sont pas révélées auprès des services de Police, cela s´explique dans certains cas par souci de confidentialité, mais aussi parce que les entreprises ne savent pas trop vers qui se tourner. En principe, le commissariat de quartier doit pourtant transmettre votre demande auprès des services compétents, mais si vous préférez gagner du temps et avoir un contact direct avec des spécialistes, sachez qu´il existe deux brigades entièrement dédiées à la fraude liée aux nouvelles technologies et que vous pouvez tout à fait les saisir directement, et simplement.

Le BEFTI, pour la région parisienne

Si les machines ou systèmes attaqués sont situés à Paris et sa proche couronne, votre interlocuteur privilégié est le BEFTI (Brigade d´enquête sur les fraudes liées aux technologies de l´information). Cette équipe de 22 fonctionnaires, mise en place en 1994, traite en moyenne 500 plaintes par an. "Avec des pics d´activité lorsqu´une nouvelle technologie apparaît, et son cortège de failles, comme les cartes télécoms ou de téléphone mobile par exemple", souligne Philippe Courtin, directeur de la brigade. 60 % de ces plaintes émanent des entreprises. Un tiers concerne Internet, un autre tiers des intrusions, 22 % des escroqueries diverses, 9 % la contrefaçon (pillage, copie illicite), 3 % des attaques de PABX et 1 % le non respect de la réglementation de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté).

L'OCLCTIC, en Province

Si les machines ou systèmes attaqués se trouvent en Province, l´organisme compétent est alors l´OCLCTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l´information et de la communication). Cet organisme créé en 2000, et qui dépend de la BCRCI (Brigade centrale de la répression de la criminalité informatique) peut être contacté directement ou via les services régionaux de la police judiciaire (SRPJ). Les 19 SRPJ de France disposent en effet de leurs propres enquêteurs spécialisés en criminalité informatique (les ESCI). Si vous contactez dans un premier temps votre SRPJ local, demandez donc absolument à parler à l´un de ses enquêteurs.Pour gagner en efficacité, n´oubliez pas cependant de rassembler avant votre appel, un maximum d´information de votre côté, comme toutes les traces possibles liées à l´attaque, sa description précise et la liste des préjudices.
D´autres organismes peuvent également vous aider sur des questions plus spécifiques, comme la CNIL, responsable de l´application de la loi sur l´informatique, les fichiers et les libertés, la brigade centrale pour la répression des contrefaçons industrielles et artistiques (BCRCIA) ou encore la brigade centrale pour la répression des contrefaçons des cartes de paiement (BCRCP).

Adresses utiles

BEFTI : 163 avenue d´Italie - 75 013 Paris. Téléphone : 01 40 79 67 50.

OCLCTIC : 101 rue des Trois Fontanot - 92 000 Nanterre. Téléphone : 01 49 27 49 27
La BCRCIA et la BCRCP sont également à cette adresse.

CNIL : 21, rue Saint Guillaume - 75007 Paris Téléphone : 01 45 44 40 65

Autres sites à voir

Site du ministère de l´intérieur, section cyber-criminalité

Association RECIF de recherche et d´étude sur la cyber-criminalité française

Le Clusif, Club de responsables en sécurité informatique

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages