Mercredi 22 novembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES, SECURITE

Des entreprises mieux protégées malgré une cybercriminalité en hausse

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Violaine Cherrier le 14/10/2010 - indexel.net
 

Microsoft vient de publier la 9ème version de son rapport semestriel sur la sécurité. Deux tendances ressortent : la baisse du nombre de vulnérabilités et la recrudescence des botnets utilisés par les cybercriminels.

 

Premier enseignement du Security Intelligence Report (SIR*), issu de l'analyse de 600 millions de PC : l'évolution favorable des divulgations de vulnérabilités au niveau de l'industrie : 2 300 relevées, soit une baisse de 8 % par rapport au second semestre 2009, notamment sur les vulnérabilités les plus sévères. À noter que si les problèmes liés à des négligences restent toujours plus nombreux que ceux liés à des attaques, tous les deux enregistrent également une forte baisse par rapport à 2009.

Second enseignement, et non des moindres, la recrudescence des botnets, ou « réseaux de machines zombies », c'est-à-dire des ordinateurs contrôlés à l'insu de leur utilisateur par un cybercriminel à des fins malveillantes : destruction de données, vol de codes bancaires... Entre avril 2010 et juin 2010, Microsoft a nettoyé dans le monde plus de 6,5 millions d'ordinateurs infectés par des botnets, soit deux fois plus que sur la même période un an plus tôt. Selon Symantec, 87 % des problèmes sur les e-mails signalés à Microsoft, soit 151 milliards d'e-mails envoyés par jour, proviennent de source botnet. La France, avec 4 machines touchées pour mille, demeure au-dessus du taux moyen d'infection mondial (3 ‰). Les deux botnets les plus fréquemment dénoncés entre janvier et juin 2010 sont Rinecud et Alureon.

Bonne nouvelle toutefois : le nombre de nouvelles vulnérabilités, quel que soit leur niveau de gravité, continue de baisser et affiche une décroissance de 7,3 % par rapport au second semestre 2009. Une prise de conscience collective a permis de réduire considérablement le nombre de failles impliquant une perte de données personnelles (- 46 % entre 2009 et 2010). De plus en plus d'utilisateurs appliquent des mesures de sécurité pour sauvegarder l'intégrité de leur PC, tel que :
- Maintenir à jour tous les logiciels présents sur leur ordinateur
- Favoriser Microsoft Update (plutôt que Windows Update) afin de mettre à jour tous les logiciels Microsoft
- Utiliser un antivirus d'un fournisseur de confiance incluant des mises à jour régulières

Désormais, les activités malveillantes sont à l'origine de moitié moins de pertes de données personnelles que la négligence, la perte, le vol d'ordinateur ou la mise au rebut non sécurisée.

*Le SIR v9 repose sur l'analyse des données de sécurité collectées grâce à l'outil MSRT (Malicious Software Removal Tool, l'outil de suppression des logiciels malveillants), Forefront Online Protection for Exchange et Forefront Client Security, Microsoft Security Essentials, la messagerie Windows Live Hotmail et enfin, le navigateur Internet Explorer et le moteur de recherche Bing.

Pour en savoir plus : télécharger la synthèse (en français)

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages