Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SECURITE

Dossier sécurité :
l'antivirus, garant de la tranquillité... à condition de s'en occuper

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jérôme Saiz le 07/10/2003 - indexel.net
 

Les entreprises craignent les virus : c´est même la menace qu´elles placent en tête de leurs préoccupations. Rien d´étonnant alors à ce que les antivirus équipent 91% d´entre elles...

 

Les entreprises craignent les virus : c´est même la menace qu´elles placent en tête de leurs préoccupations (lire notre article Sinistralité informatique en 2002 : encore des efforts). Rien d´étonnant alors à ce que les antivirus équipent 91% d´entre elles (chiffres Clusif, 2000). Pourtant, les récentes épidémies mondiales des Sobig et autres Klez pourraient laisser penser le contraire. Cette contradiction apparente tient en partie au traitement de l´outil antivirus. "On rencontre très souvent des antivirus largement périmés dans les entreprises, surtout sur les ordinateurs mobiles", constate Elisabeth Conseil (photo), du groupe Telindus. Coupable clairement désigné : l´absence de mise à jour des bases de signature, que les responsables informatique ignorent souvent.

Il n´y a pourtant aucune excuse, tant les procédés de mise à jour automatique ont évolué. Pour un faible nombre d´ordinateurs en parc, des solutions grand public sont parfaitement adaptées : installation de l´antivirus poste par poste, et mise à jour automatique gérée par chaque poste, qui se connecte lui-même à Internet pour télécharger ses nouvelles bases de signatures à intervalle régulier. Dans le cadre d´un réseau plus vaste, la majorité des éditeurs d´antivirus offrent désormais des consoles de déploiement et d´administration gratuites, comprises dans le prix de l´antivirus (entre 30 et 40 euros HT par utilisateur).(Lire notre article Gestion centralisée des antivirus : Bridgestone choisit la simplicité et... l´économie). Ces consoles gratuites permettent de déployer d´un point unique tous les antivirus sur les postes de travail, via le réseau local et en les pré-configurant. Les mises à jour suivent le même chemin, de manière transparente pour l´utilisateur. Ce dernier ne peut en outre plus désactiver son antivirus ou lui demander des mises à jour annuelles !En réalité, le seul véritable frein aux mises à jour est leur coût récurrent. Il faut généralement renouveler le contrat chaque année pour bénéficier de leur automatisation, ce que n´apprécient guère des PME aux budgets limités. C´est là que les éditeurs gagnent véritablement leur vie, mais ces contrats-là sont souvent négociables...

Le marché

Symantec (avec Norton Antivirus) et Network Associates (avec VirusScan de Mcafee) occupent solidement le marché des entreprises. Leurs produits sont efficaces et existent en version "pro", qui intègrent les outils de déploiement et d´administration. D´autres éditeurs se sont spécialisés dans le marché des entreprises, tels F-Secure et Sophos. Leurs produits sont aussi très efficaces. Enfin viennent les challengers, tel Panda Software, qui offre depuis peu une console d´administration et Kaspersky Antivirus, champion absolu en terme d´efficacité mais dont l´offre professionnelle n´est pas aussi mûre. Avantage cependant : ses mises à jour sont gratuites.

Le reste : une utopie

La protection du périmètre informatique, même chez une PME, ne se limite pas à un audit, un firewall et des antivirus. Les puristes (et les vendeurs...) conseilleront probablement le déploiement d´un système de détection d´intrusion sur le réseau (IDS). Peut-être suggéreront-t-ils aussi la mise en oeuvre d´un système d´authentification forte (SecureID, certificats sur carte à puce ou clé USB...) afin de protéger les accès depuis l´extérieur et l´utilisation des ressources internes.
Sur le terrain cependant, rares sont les PME à déployer de tels outils. Les IDS sont particulièrement difficiles à installer et à configurer, et il faut un expert de veille pour réagir à leurs alertes. L´authentification forte, quand à elle, coûte cher. Pour bon nombre de consultants, le combat est encore à s´assurer que les antivirus sont à jour et les pare-feu bien configurés...

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages