Mercredi 20 septembre 2017
NASDAQ : 6461.3228 6.6841   nasdaq0.1 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SECURITE

iOS 6.1 assassine les serveurs Exchange

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marie Varandat le 19/02/2013 - indexel.net
 
Ios6

Un bug du système d’exploitation d’Apple sature les réseaux et les serveurs Exchange. En attendant un patch, Microsoft et Apple proposent des solutions qui vont du simple redémarrage au blocage pur et simple des périphériques sous iOS 6.1.

 

Sortie en janvier dernier, la version 6.1 du système d'exploitation mobile d'Apple met à genoux les serveurs Microsoft Exchange ! Un bug du système d'exploitation engendrerait en effet une boucle sans fin qui vide rapidement la batterie du terminal mobile et - plus problématique pour les entreprises qui acceptent le BYOD - sature les serveurs Exchange. Apple promet un patch prochainement. En attendant, les deux firmes proposent des palliatifs, Microsoft allant même jusqu'à suggérer aux entreprises de bloquer l'accès à tous les périphériques sous iOS 6.1 coté serveur si le problème persiste.

Une communication excessive liée à une exception du calendrier

Le bug est déclenché par la synchronisation de la boîte mail à partir d'un terminal sous iOS 6.1. Le périphérique affiche alors un message d'erreur indiquant que la réception des messages est impossible, faute de pouvoir se connecter au serveur. Le hic, c'est qu'une connexion a bien lieu provoquant une réaction erratique des CPU des serveurs. Elle entraîne une augmentation des logs et une consommation excessive des ressources mémoire et CPU. Résultat : le réseau sature, les performances du serveur déclinent et affectent l'ensemble des utilisateurs d'une entreprise sous Exchange 2010 SP1 ou version ultérieure, y compris la mouture d'Exchange Online (Office 365). Apple indique sur son site que ce bug serait lié aux fonctions de calendrier et suggère des solutions temporaires assez similaires à celles de Microsoft.

Des palliatifs en attendant le patch

Avant de bloquer purement et simplement l'accès des périphériques sous iOS 6.1, les deux firmes proposent en effet plusieurs manipulations pour essayer d'enrayer le problème. La plus simple, bien connue des utilisateurs de Windows, consiste à redémarrer le périphérique en croisant les doigts pour que le problème disparaisse. Si, si, des fois ça marche ! Microsoft suggère également de supprimer le compte Exchange sur le terminal et d'attendre une demi-heure avant de le réinstaller et, côté entreprise, de limiter le nombre de périphériques sous iOS ayant accès au serveur. Une recommandation qui en soi pourrait fonctionner si les entreprises avaient ne serait-ce qu'une vague idée de la flotte de périphériques personnels qui accèdent à leur système d'information. Or, comme toutes les études le montrent, la plupart tolèrent le phénomène Bring Your Own Device sans le maîtriser (lire notre dossier BYOD). On voit mal comment dans ces conditions elles pourraient faire le tri et contrôler le phénomène.

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages