Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES, SECURITE

Les mobiles, nouvel eldorado des cybercriminels

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Marion Lecomte le 09/05/2012 - indexel.net
 
Mobile-cible-cybercriminalite

Le nombre de vulnérabilités sur les terminaux mobiles a augmenté de 93 % en 2011. C’est l’une des principales tendances mises en lumière par Symantec dans son rapport annuel.

 

Le nombre de terminaux mobiles sur le marché ne cessent de croître (lire notre article : Les ventes de smartphones explosent, les entreprises doivent s'adapter) et deviennent une cible alléchante pour les cybercriminels. Comme pour confirmer le diagnostic de Laurent Heslault, directeur des technologies de sécurité chez Symantec (Lire notre article : La cybercriminalité s'est encore renforcée en 2010), les vulnérabilités sur les terminaux mobiles ont sérieusement augmenté l'année passée. 326 ont été dénombrées, soit une augmentation de 93 % par rapport à 2010. Les cybercriminels font preuve d'ingéniosité. Non seulement ils réinventent et adaptent les maliciels existants pour les appareils mobiles, mais en créent également des spécifiques, plus rémunérateurs. L'envoi de sms vers des numéros surtaxés s'avère, par exemple, beaucoup plus lucratif que le vol de coordonnées bancaires. L'un des piliers de la stratégie des cybercriminels repose sur la création d'applications mobiles infectées. Autre constat : les plates-formes Android sont les plus ciblées.

18,5 millions d'identités numériques exposées

Les terminaux mobiles perdus ou volés constituent une autre réalité toute aussi inquiétante pour les entreprises. Les vols ou pertes d'ordinateurs, ou d'autres supports de stockage de données telles que les smartphones, les clés USB ou les périphériques de sauvegarde, ont ainsi exposé 18,5 millions d'identités numériques. Symantec tire la sonnette d'alarme : "En 2011, les cybercriminels ont considérablement étendu leur portée, avec près de 20 % des attaques ciblées touchant désormais les entreprises de moins de 250 employés" souligne Laurent Heslault. "Nous avons aussi constaté une augmentation importante des attaques sur les terminaux mobiles, les transformant en de véritables cibles pour les cyber-criminels visant les données sensibles des entreprises."  Les terminaux mobiles perdus exposent les informations qu'ils contiennent s'ils ne sont pas correctement protégés. Une récente étude montre que 50 % des téléphones perdus ne sont pas retournés et 96 % (dont ceux retournés) font l'objet d'une faille de sécurité (Lire notre article : La mobilité séduit les entreprises françaises... aux dépens de la sécurité).

Retrouvez l'ensemble des conclusions de Symantec dans son rapport (en anglais)

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages