Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SECURITE, SUR LE TERRAIN

Réseaux privés virtuels : les fourgons blindés de l'Internet

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Cécile Dubois le 06/04/2001 - indexel.net
 

Partager des informations confidentielles en travaillant sur la même application, d´un bout à l´autre de l´hexagone, voire du globe, telle est la promesse des VPN (Virtual Private Network). Mais beaucoup de d´entreprises restent encore en phase d´observation. OPCA Transports a franchi le pas et ne le regrette pas.

 

 

Les réseaux privés virtuels ne sont pas encore légion au sein des PME, mais nombre d´entre elles se posent la question. La solution devient intéressante dès que plusieurs sites partagent des informations sur une même application (Comptabilité, gestion, messagerie, ERP ou application spécifique au métier de l´entreprise).

OPCA Transports, organisme paritaire de gestion des fonds de formations pour les salariés du secteur des transports, a choisi cette solution pour permettre à ses douze délégations de se connecter au logiciel de gestion des fonds pour la formation, hébergé au siège. Cette application contenant tous les dossiers des adhérents, pas question de faire circuler sans cryptage les informations confidentielles sur les salariés !

 

Pour Anita Dalnoncourt, attachée de direction, responsable des problèmes d´informatique et de gestion, "il fallait également une solution où toutes les difficultés techniques soient gérées en externe, car OPCA ne dispose pas de ressources spécialisées, notamment en matière de sécurité. " L´organisme s´est donc orienté vers une solution VPN, entièrement packagée par Cable and Wireless et intégrée par la SSII Osiatis. Cette étape a également été l´occasion de moderniser l´équipement informatique et d´initier à Internet les délégations.

Cryptage automatique des données

Concrètement, un routeur au siège d´OPCA est relié au coeur du réseau chez Cable and Wireless par une ligne spécialisée à 64 kbits/s. Un logiciel, client VPN, est installé sur chacun des postes des délégations. La connexion via ce client VPN code automatiquement la communication grâce à un cryptage à 128 bits. Les informations cheminent ensuite tranquillement sur Internet jusqu´au siège d´OPCA où elles sont décryptées par le routeur. L´installation s´est déroulée sur quatre mois. "Nous avons d´abord testé tous les nouveaux postes et formé les utilisateurs à Internet ainsi qu´à notre application de gestion des fonds de formation, au siège, avant de mettre en place le matériel dans les délégations", explique Anita Dalnoncourt.
Le coût de l´offre VPN, couplée avec un accès Internet et une messagerie se chiffre à 7000 francs par mois et les frais de mise en service ont coûté environ 15 000 francs. " Toute l´installation s´est très bien déroulée, la seule difficulté a été de se faire identifier par Cable and Wireless après avoir pris l´habitude travailler avec Osiatis pour la phase d´intégration, mais nous bénéficions désormais d´un interlocuteur dédié. "L´investissement du VPN s´inscrit pour OPCA dans une stratégie globale d´amélioration de la structure informatique, qui s´est élevée à près de 600 000 francs. "La possibilité pour les délégations, d´accéder directement aux dossiers des adhérents ainsi qu´à d´autres informations regroupées dans notre base, leur permet de mieux répondre aux demandes des entreprises sur place", précise Anita Dalnoncourt. Dans l´avenir, OPCA souhaite encore développer l´utilisation d´Internet en permettant aux 40 000 entreprises de transport à qui elle s´adresse de communiquer directement leurs dossiers via le site Web de l´organisme.

Des réticences chez les franchisés

Particulièrement adaptés aux entreprises multisites, les VPN tentent également les chaînes commerciales. De nombreux franchiseurs y réfléchissent et l´envisagent dans un avenir proche. Au Jardin des Fleurs, chaîne de fleuristes franchisés qui a déjà mis en place un site de commerce électronique en complément de ses magasins, Fabrice Clerc, responsable informatique, explique ses motivations : "La mise en réseau des agences permettrait de gagner du temps dans les commandes et faciliterait les relations franchisés franchiseurs. De plus, la solution VPN est plus souple et moins coûteuse que celle des réseaux commutés. Nous souffrons cependant d´un manque de recul face à cette application encore peu mise en déploiement. En outre, cela implique une informatisation de tous les magasins ainsi qu´un accès Internet approprié et nous ne pouvons pas forcer tous les franchisés à s´engager dans un tel investissement. "

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages