Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SECURITE

Sécurité informatique : ce qui nous attend en 2004 (suite)

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jérôme Saiz le 21/01/2004 - indexel.net
 

En matière de sécurité, l´année à venir sera riche, mais probablement sans surprise. 2004 devrait conforter les grandes tendances apparues dans les derniers mois de 2003 : radicalisation du spam, escroqueries en tout genre et attaques contre les Logiciels Libres, jusque-là plutôt épargnés.

 

Des difficultés pour les Logiciels Libres...

L´année 2003 aura vu une montée en puissance des attaques contre les Logiciels Libres : tentatives de corruption du noyau de Linux, de deux distributions (Debian et Gentoo) et de nombreux outils Open Source, dont le systèmes de gestion des codes sources CVS. 2004 devrait voir se confirmer cette tendance, confortée par le recours de plus en plus courant aux outils Libres dans des projets importants. Les Logiciels Libres, et particulièrement le système d´exploitation Linux, deviendront probablement eux aussi des cibles de choix en 2004.

Mais plutôt calme du côté des vers...

Les grandes épidémies de ver de 2003 ont mis en lumière la nécessité de mettre les systèmes à jour et, surtout, d´utiliser un pare-feu personnel. La sortie prochaine du Service Pack 2 pour Windows XP qui apporte un vrai firewall individuel et la popularité croissante de ces outils (Symantec, Zone Alarm, Kerio, Sygate...) devraient réduire la probabilité d´une épidémie mondiale aussi fulgurante que celle de Slammer en janvier 2003, ou aussi embarrassante que Blaster en août 2003. Les efforts de Microsoft afin de mieux diffuser les correctifs de sécurité de Windows devraient, aussi, contribuer à empêcher de telles catastrophes. En revanche, il n´y a guère d´espoir que le nombre de virus diminue : les utilisateurs semblent toujours prêts à cliquer sur n´importe quoi, comme le prouve l´épidémie du virus Bagle, apparu mi-janvier.

Sans oublier : clés USB, sans-fil, téléphones mobiles...

La popularité des clés USB, bien pratiques pour dérober des informations sur un site peu surveillé, pourrait remettre la sécurité physique sur le devant de la scène. La généralisation des connexions mobiles et sans fil (Bluetooth, téléphones mobiles Java, connexions GPRS, Wi-Fi...) pourrait donner lieu à des attaques originales contre ces connexions et, peut-être, de nouveaux essais viraux contre les téléphones mobiles (2003 avait connu quelques tentatives de SMS "tueurs", capables de bloquer un téléphone).Enfin, 2004 pourrait voir les premières vraies attaques contre des infrastructures publiques (systèmes de gestion de l´eau, de l´électricité ou des communications téléphoniques). L´an passé déjà, le ver Slammer a infecté une centrale nucléaire américaine ; Blaster a probablement joué un rôle dans la grande panne d´électricité du Nord-Est des Etats-Unis et Nashi a infecté un réseau de distributeurs de billets de banque. D´aucuns peuvent y voir le prélude aux attaques contre l´infrastructure que les spécialistes prévoient depuis quelques années.

Lire la première partie de l´article

Consulter notre Dossier Sécurité

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages