Mercredi 18 octobre 2017
NASDAQ : 6623.6567 0.3477   nasdaq0.01 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

ACTUALITES, SUR LE TERRAIN

Attention à la pénurie d'adresses IP !

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Antoine Robin le 27/01/2010 - indexel.net
 
Penurie-adresses-ip

Il reste moins de 10 % d'adresses IPv4 dans le monde. Cette pénurie pourrait avoir des conséquences techniques importantes pour les entreprises.

 

Sur les 3,7 milliards d'adresses internet (IP), moins de 10 % sont encore disponibles. "La pénurie guette !" prévient le Number Resource Organization (NRO), l'organisation de coordination des gestionnaires régionaux des grands groupes d'adresses IP. Le monde "consomme" des adresses IP trois fois plus vite qu'il y a dix ans. Le rythme actuel est compris entre 210 et 230 millions d'adresses IP par an contre 73 millions en 2000. À cette vitesse, il ne restera plus aucune adresse IPv4 disponible à la fin de l'année ! Or, sans adresse IP routable (donc uniques sur la planète), il est impossible d'accéder à internet pour envoyer des e-mails, se connecter à un site web, échanger des factures dématérialisées, etc.

Depuis plus de dix ans, on évite l'asphyxie grâce à la translation d'adresses qui permet d'allouer moins d'adresses IP publiques que de systèmes connectés. Une passerelle (gateway) joue le traducteur d'adresse entre le réseau privé de l'entreprise ou du particulier et internet. Mais l'attribution de nouvelles adresses publiques est indispensable dans de nombreux cas : entreprise hébergeant ses serveurs (web, messagerie, noms de domaine, etc.), création d'un nouvel opérateur IP, applications industrielles, etc.

Comme ce qui est rare est cher, le prix des adresses IP pourrait flamber. Heureusement, le protocole IPv6 (notre article : IPv6, anticipez la pénurie d'adresses IP) est prêt depuis plusieurs années. Il s'appuie sur six nombres 1.2.3.4.5.6 par adresse (128 bits) plutôt que quatre 1.2.3.4 pour IPv4 (32 bits). On passe ainsi mécaniquement de 3,7 milliards d'adresses publiques (IPv4) à... 667 millions de milliards ! De quoi respirer à nouveau plusieurs dizaines d'années, même avec le développement de l'internet des objets (M-to-M) et des pays émergents.

Pourquoi ne pas migrer plus vite face à la pénurie ? Le déploiement d'IPv6 impose aux opérateurs et aux entreprises de changer leurs équipements de cœur de réseau (commutateurs, etc.). Une opération qui s'avère souvent onéreuse et risquée. Mais la pénurie devrait les pousser à migrer dans l'urgence. Imaginez si la France tout entière devait changer de numéro de téléphone dans l'urgence ! Préparez-vous aux coupures...

Top 10 des plus gros consommateurs d'adresses IP

1. États-Unis : 1495,13 millions
2. Chine : 232.45 millions
3. Japon : 177,15 millions
4. Allemagne : 86,51 millions
5. Corée du sud : 77,77 millions
6. Canada : 76,96 millions
7. France : 75,54 millions
8. Royaume-Uni : 74,18 millions
9. Australie : 39,77 millions
10. Brésil : 33,95 millions

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages