Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS, SUR LE TERRAIN

Intégration de données : la CCI Nice déploie un EAI tactique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 04/04/2007 - indexel.net
 
Cvd_cci_nice2

La Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur avait besoin de tirer un pont entre ses applications de production et Pivotal, son outil de GRC. Loin des débats philosophiques, elle a opté pour un EAI tactique dont le rôle a été progressivement étendu à d'autres applications.

 

A l'heure où l'on ne parle même plus d'EAI stratégique mais d'ESB (Enterprise Service Bus), la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur - un millier d'employés - se contente pleinement d'une solution d'EAI dite tactique, généralement utilisée pour réaliser des transferts de données nocturnes. Comme bien souvent, le besoin est né de la mise en oeuvre d'une solution de gestion de la relation client (GRC), en l'occurrence signée Pivotal. Démarré à la fin 1999, son déploiement a permis de prendre en charge progressivement la relation client de la vingtaine d'établissements gérés par la CCI, dont deux aéroports, quatre ports et une école de commerce. Le progiciel a été enrichi au cours des ans, notamment afin de s'interfacer avec une solution de centres d'appels et de gérer une base de connaissances destinée aux télé-conseillers.

 

Un besoin d'intégration criant

 

Mais à partir de 2003, le besoin d'intégration est devenu trop criant pour rester au stade artisanal. Il est donc décidé de recourir à un outil dédié. Après une première phase de sélection, trois produits terminent en short list : BizTalk Server de Microsoft, NetEAI de Blueway et DataExchanger de Cross Database Technology. BizTalk est éliminé à cause de son coût mais aussi parce qu'il n'était pas impératif de réaliser des transferts au fil de l'eau - son domaine de prédilection. Le prototype monté par DataExchanger sera retenu pour son intégration avec Pivotal et son design jugé plus simple. Quant à son coût, il entre dans une enveloppe budgétaire de l'ordre de 50 000 euros incluant licence et premiers développements.

 

Ce produit sera d'abord mis en oeuvre pour tirer un pont entre Pivotal et Proconsulix, le progiciel de gestion des entreprises de la CCI Nice Côte d'Azur. Le premier tourne sous Windows et SQL Server, le second sous Unix et Oracle. "DataExchanger scrute dans Proconsulix la création et la radiation d'entreprises, les informations juridiques et administratives, ainsi que les données de facturation, puis les injecte quotidiennement dans Pivotal. De plus, il synthétise certaines données, par exemple en les regroupant par familles, afin de les rendre plus lisibles par les utilisateurs de notre solution de GRC", précise Laurence Druesnes (photo), chef de projet études à la direction des systèmes d'information.

 

Des interfaces réalisées en quelques jours

 

Ce premier projet fut pris en charge par l'éditeur lui-même dans le cadre des prestations de démarrage. D'autres interfaces ont ensuite été réalisées en interne. "Par simple paramétrage et avec peu de connaissances techniques, il est possible de réaliser une nouvelle interface en quelques jours", estime Laurence Druesnes. Ainsi, DataExchanger est mis à profit dans la gestion des campagnes marketing par e-mail, prises en charges par Cabestan, une application externalisée en mode ASP. La cible de chaque campagne est spécifiée dans Pivotal. Puis DataExchanger l'envoie, cette fois en temps réel, vers le serveur FTP de Cabestan. De la même manière, les résultats de la campagne sont récupérés et injectés dans Pivotal.

 

L'EAI a également permis de synchroniser l'annuaire Active Directory avec une base de données de gestion des ressources informatiques et d'interconnecter entre eux les différents modules applicatifs du port de Nice tels que systèmes de téléaffichage ou logiciels de déclaration des navires. "Nous utilisons aussi notre EAI pour des besoins ponctuels de reprise de données existantes", signale Laurence Druesnes. Tout cela via un seul et unique serveur sous Windows dont la montée en charge n'a jamais représenté un souci.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages