Samedi 16 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MATERIELS, SUR LE TERRAIN

L'Institut Pasteur rationalise son parc informatique

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Annie Lichtner le 21/12/2004 - indexel.net
 

Difficile de maintenir et de mettre à jour un parc informatique hétérogène et vieillissant. Difficile aussi de négocier les prix des matériels et des logiciels lorsqu'il y a plus d'une vingtaine de fournisseurs. Pour l'Institut Pasteur, l'heure est à la rationalisation. A la clé : l'infogérance de son parc informatique qui apparaît comme une issue vitale.

 

Tout commence en septembre 2001. L'Institut Pasteur décide de faire un inventaire de son parc informatique. "Sur un parc de 3 000 postes de travail, il y avait de tout : du Mac OS, du Windows 98, Windows 3.10, XP, NT, Linux, des terminaux X et une vingtaine  de marques et de modèles différents ! De plus, les négociations avec les fournisseurs étaient difficiles. En effet, comment négocier des mises à jour, face à une telle hétérogénéité ?", déclare Georges Marcie (photo), responsable de l'informatique de gestion et de la micro-informatique à l'Institut Pasteur.

 

Rationaliser les achats informatiques

 

L'organisme décide de lancer un appel d'offres auprès de SSII. Objectif : trouver un acteur unique capable de prendre en charge les relations avec les fournisseurs et d'assurer l'administration et la maintenance du parc informatique. La SSII PCO est retenue. "Partenaire historique de l'Institut Pasteur, PCO est un intégrateur qui dispose d'une forte expertise dans le domaine médical", précise Georges Marcie. Le contrat d'infogérance porte sur trois ans avec une délégation de dix personnes sur site pour assurer le déploiement et permettre la prise en main des nouveaux postes, la hot-line et le remplacement de matériels défectueux pendant la période de déploiement.

 

L'Institut Pasteur est composé de deux catégories d'utilisateurs : le personnel administratif équipé principalement de PC (30 % de la population) et les scientifiques qui ont choisi du matériel Apple (70 %). En 2002, la fondation décide de confier en infogérance 210 postes de travail. "L'objectif étant de rationaliser les achats en proposant des postes standards avec des configurations pré-définies par l'informatique de gestion", précise Georges Marcie.

 

Un parc à jour en permanence

 

En quelques semaines, les machines sont renouvelées avec le même processeur et le même système d'exploitation, en l'occurrence Windows XP. "Nous avons réalisé un audit sur les fonctions à éliminer et celles qu'il fallait verrouiller. PCO s'est chargé de la réception et de la préparation du matériel. La société a ensuite réalisé une image de la machine pour la déployer sur l'ensemble des postes du personnel administratif", explique Georges Marcie.

 

Les utilisateurs sont satisfaits, la direction de l'Institut décide alors de poursuivre une seconde phase de déploiement pour les scientifiques. "A ce stade, c'était un plus compliqué car il fallait prendre en compte les demandes spécifiques tout en conservant une configuration de base", remarque le responsable. "Cette approche globale d'infogérance et de location évolutive nous permet d'avoir notre parc toujours à jour. Nous sommes libérés des négociations avec les fournisseurs. En responsabilisant un acteur unique, nous avons gagné 14 % pour la première tranche et de 10 à 15 % pour la seconde par rapport aux achats traditionnels", conclut Georges Marcie.  

 

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages