Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SECURITE, SUR LE TERRAIN

La mairie de Privas sauvegarde cinq sites distants en continu

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Frédéric Bordage le 21/11/2007 - indexel.net
 
Cvd_mairie_privas

Avec une faible bande passante, la mairie de Privas a opté pour une solution de sauvegarde incrémentale en continu, qui repose sur des agents installés sur chaque site.

 

Petite commune de 10 000 habitants, la mairie de Privas (Ardèche) administre, outre les services municipaux de l'hôtel de ville, une médiathèque, un théâtre, une l'école de musique et un département technique. Dotés d'un réseau informatique hétérogène, ces cinq sites distants représentent environ 200 Go de données. "Lors de mon arrivée en 2005, je me suis rendu compte que les sauvegardes informatiques étaient peu fiables. Seule la comptabilité étaient sauvegardée quotidiennement sur bande", se souvient Mark Carrington, directeur informatique de la mairie. Afin de garantir la pérennité du système d'informations en cas de sinistre, il a rapidement déployé un véritable outil de sauvegarde en continu et mis au point les procédures associées.

Un degré de protection équivalent aux grandes entreprises

Le DSI a cependant dû relever plusieurs défis, à commencer par la bande passante disponible - limitée à 1 Mb/s - et l'absence de personnel qualifié en informatique. "Je me suis tourné vers la solution DistriBackup de l'éditeur lyonnais Intradot Labs pour disposer d'une infrastructure de sauvegarde en continu, externalisée, multi-systèmes d'exploitations et multi-sites, car c'était la seule façon pour une petite collectivité de bénéficier d'un degré de protection des données équivalent à celui d'une grande entreprise", explique Mark Carrington (photo).

Épaulé par l'intégrateur Leclere SA, l'éditeur Lyonnais a déployé son logiciel de sauvegarde Boss sX sur les cinq sites. Cet agent détecte et sauvegarde en continu les modifications effectuées sur tous les postes, portables et serveurs du réseau. À chaque modification, il envoie automatiquement - via un VPN (réseau privé virtuel) - une copie de la sauvegarde locale sur un serveur DistriBackup hébergé dans les locaux techniques de la mairie.

Les avantages de la restauration sélective

Le transfert quotidien des données ne requiert pas beaucoup de bande passante car la sauvegarde incrémentale ne fait transiter, par internet, que les blocs de fichiers ayant été modifiés et non les fichiers complets. En revanche, la sauvegarde initiale des 200 Go de données n'était pas réalisable via le réseau. Pragmatique,"l'équipe informatique du prestataire a récupéré les premières sauvegardes sur un disque dur externe portable, puis les a transférées sur le serveur DistriBackup", précise Mark Carrington. Au total, le projet a coûté à la maire de Privas environ 10 000 euros tout compris : logiciel et support technique associé, matériel informatique, prestations de l'éditeur et de son partenaire.

"Heureusement pour nous, nous n'avons pas encore eu besoin de restaurer des données", se réjouit le DSI. Mais la Mairie a cependant été très vigilante, lors du choix initial de l'outil, sur le fait de pouvoir restaurer uniquement certains fichiers et non la totalité des 200 Go. "Une restauration sélective permet de diminuer la durée d'indisponibilité des données en récupérant les plus indispensables en premier", estime Mark Carrington.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages