Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE, SUR LE TERRAIN

Le théâtre de l'Odéon lève le rideau sur sa sauvegarde

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nohra-China le 07/11/2007 - indexel.net
 

Le théâtre de l'Odéon a choisi une solution de sauvegarde en mode iSCSI. A la clé : évolutivité et flexibilité de l'architecture. Mais aussi réduction des coûts face à l'alternative Fiber Channel.

 

C'est dans le cadre de la réhabilitation complète du théâtre Odéon de l'Europe que la décision fut prise de refondre et de moderniser totalement le système d'information, notamment le système de messagerie et le parc de serveurs. L'occasion également de revoir intégralement l'architecture de sauvegarde et de protection de données jusqu'alors entièrement basée sur un système à bandes magnétiques en format LTO2. Plusieurs défis majeurs se posent alors au responsable informatique du Théâtre. Comment résoudre les contraintes liées tant à la sauvegarde des données sur bandes qu'à leur manipulation ? Comment, par ailleurs, dans le cadre d'un projet de PRA (Plan de reprise d'Activité après sinistre) externaliser facilement les systèmes de sauvegardes existants ? Comment enfin, bénéficier de plus de souplesse dans les opérations de restauration de données ?

Une volumétrie en constante évolution

"Compte tenu de ces objectifs, il nous apparaissait nécessaire de trouver une alternative nous permettant à la fois de continuer à opérer des sauvegardes sur bandes et parallèlement de bénéficier d'une solution de sauvegarde sur disque en réseau, qui soit fiable, modulable, évolutive, d'un bon rapport qualité coût, et qui ne pose aucune contrainte de gestion", explique Sylvain Cardine, responsable informatique de l'Odéon Théâtre de l'Europe. S'inscrivant totalement dans un plan de PRA du système d'information, la solution repose sur la mise en oeuvre d'un système de sauvegarde sur disque DX 3000 de Quantum d'une capacité utile de 2,5 To en RAID 5, fonctionnant sur un réseau Gigabit Ethernet en protocole iSCSI. Objectif : assurer la protection totale des sauvegardes. D'où le choix, dans un premier temps d'installer cette solution à l'extérieur de la salle des serveurs, en attendant une externalisation complète sur un autre site distant. Le système de bandes virtuelles sur disque DX 3000 permet d'assurer chaque jour, en mode incrémental, la sauvegarde de 190 Go de données des bases Oracle, SQL Server et MySQL, aux applications critiques de gestion, serveurs de paie et de messagerie, jusqu'aux données CAO du bureau d'étude.

Phase délicate : le paramétrage du réseau

"L'application la plus critique à sauvegarder demeure la gestion de billetterie (réservation, achat de billets) incluant la gestion des salles (placement) ainsi que le serveur de monétique nécessaire aux transactions à distance", souligne le responsable informatique. D'autres données certes moins critiques, mais beaucoup plus volumineuses viendront, à plus ou mois long terme, accroître les besoins en volumétrie, notamment les vidéos des spectacles filmés qui sont conservées par le théâtre avant d'être transmises à l'INA pour archivage, les enregistrements d'émissions radio ou encore les DVD des spectacles. "Depuis notre déménagement il y a un an, notre volumétrie de données a déjà été multipliée par deux", commente Sylvain Cardine. C'est la société Arizona, responsable de la maintenance de la librairie de bandes qui a été chargée, en janvier 2007, de la mise en oeuvre du système Quantum de sauvegarde sur disque. Quelques jours ont suffi à la mise en route du système y compris pour le paramétrage du réseau ISCSI, phase qui demeure la plus délicate, "compte tenu du nombre limité de cartes ISCSI que l'on peut trouver sur le marché", constate le responsable informatique.

Le bilan de cette solution est aujourd'hui plutôt positif. La sauvegarde sur disque tient ses promesses de rapidité : moins de deux heures suffisent pour assurer la sauvegarde de 190 Go sur réseau iSCSI. Quant aux tests de restauration, ils se sont avérés deux fois plus rapides sur disques virtuels que sur bandes magnétiques grâce à un procédé unique de compression des données. La configuration en réseau Gigabit Ethernet permet par ailleurs de travailler en multiplexage et d'écrire plusieurs sessions de sauvegarde en même temps. Le théâtre de l'Odéon souhaite prochainement externaliser sa solution de sauvegarde sur disque. "Un transfert qui sera bien plus facile à opérer avec une solution réseau ISCSI que cela ne l'aurait été dans le cadre d'un SAN en Fiber Channel", soutient Sylvain Cardine.

Le théâtre de l'Odéon en chiffres : C'est l'un des cinq théâtres nationaux. Chaque saison, il acceuille 16 spectacles et 370 représentations, soit plus de 150 000 spectateurs pour un taux d'occupation des salles de 90%.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages