Lundi 23 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

MANAGEMENT, SUR LE TERRAIN

''Les moteurs de recherche n'indexeront pas les sites Ajax''

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Jérôme Charron le 14/06/2006 - indexel.net
 

L'indexation des sites web 2.0 reposant sur l'architecture Ajax pose de nombreux problèmes aux moteurs de recherche. Spécialiste de la question, Jérôme Charron répond aux questions d'indexel.

 

Fondateur de Motrech (une liste de discussion consacrée aux moteurs de recherche sur internet) et de Frutch (un groupe de travail francophone sur le moteur de recherche open source Nutch), Jérôme Charron

(photo) nous explique l'impact de la technologie Ajax sur le référencement.

 

Quel est l'impact du ''web 2.0'' sur le référencement ?

 

Les moteurs de recherche ont toujours eu un train de retard. Ils refusent par exemple d'indexer le Javascript ou les animations Flash. Ils contraignent donc les web designers et les spécialistes du référencement à se plier à leurs règles. Or, les interfaces graphiques du web 2.0 reposent sur Ajax (Asynchronous Javascript and XML). Comme son nom l'indique, cette architecture utilise massivement du code Javascript.

 

Cela signifie-t-il qu'il est impossible de référencer un site construit en Ajax ?

 

Non. Mais la tâche des moteurs de recherche se complique. Imaginons par exemple que je souhaite publier un ouvrage sur le web. Plutôt que de proposer une série de pages HTML, je souhaite offrir à l'utilisateur une nouvelle expérience : charger à la volée de petites portions du livre au fur et à mesure de la lecture de l'utilisateur. Le moteur se trouve face à une page HTML dépourvue de contenu textuel, mais contenant essentiellement du Javascript. Le code Javascript charge le texte au fur et à mesure de la lecture. Quel moteur est aujourd'hui en mesure d'indexer un tel contenu? Aucun ! Les problèmes d'indexation que nous connaissions déjà avec le Javascript et le Flash vont se trouver démultipliés par le développement d'Ajax.

 

Google et Yahoo pourraient s'adapter à cette nouvelle donne?

 

Oui. Mais je ne pense pas qu'ils le feront. Le jeu n'en vaut pas la chandelle. Les efforts nécessaires à l'indexation du Javascript sont démesurés face à ce que cela apporte à l'intérêt d'un moteur. Le problème vient du fait que le moteur doit se comporter comme un véritable navigateur et extraire le contenu textuel tel qu'il serait affiché à un utilisateur. Sans être insurmontable, cette tâche requiert beaucoup plus de puissance de calcul que ne le nécessitent les moteurs actuels.

 

Pourquoi est-ce si complexe ?

 

La navigation au sein des documents n'est plus réalisée par de simples liens hypertextes, mais par des événements Javascript. Il ne s'agit donc plus de lire un document et de trouver tous ceux se cachant derrière un lien hypertexte. Le moteur doit être en mesure d'identifier toutes les actions offertes à l'utilisateur. Il doit pouvoir effectuer ces actions comme le ferait un utilisateur, et, dans les cas ou le contenu textuel change après une action, il doit récupérer ce nouveau contenu textuel. Ce qui complexifie notablement l'indexation. Et les problèmes ne s'arrêtent pas là ! Le moteur doit également être en mesure d'effectuer la même action plusieurs fois, tout en repérant les actions cycliques. Enfin, et ce n'est pas la partie la plus simple, comment un moteur de recherche pourrait-il présenter à l'utilisateur les résultats d'un tel document ? Il y a des milliers de possibilités.

 

Cela ne revient-il pas à chercher à indexer des applications plutôt que des documents ?

 

Tout à fait ! Le moteur de recherche se trouve face à des applications et non plus à des documents. Il ne s'agit plus d'indexer des contenus textuels, mais de pouvoir indexer tous les contenus possibles offerts par un service. Nous nous confrontons à des problèmes informatiques d'une extrême complexité : la preuve de programme et leur prédictibilité. Interpréter le code Javascript, n'est pas complexe en soi : il existe de nombreux interpréteurs Javascript.

 

Est-ce le seul problème d'Ajax et comment le contourner ?

 

Ajax réduit aussi l'accessibilité. Par exemple, on ne peut pas générer une version imprimable à partir d-un document Ajax, obtenir le même affichage sur tous les navigateurs, etc. Si l'on souhaite que le document soit indexé et qu'il soit plus accessible, il faut proposer un contenu alternatif (pages HTML) dédié aux moteurs de recherche et à l'accessibilité.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages