Samedi 21 octobre 2017
NASDAQ : 6629.0532 23.9863   nasdaq0.36 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, SUR LE TERRAIN

Les Transports Rapiteau sceptiques sur l'informatique embarquée

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Christine Calais le 05/03/2008 - indexel.net
 
Cvd_transports_rapiteau

De plus en plus de transporteurs routiers s'équipent en informatique embarquée. Un plus pour les Transports Rapiteau, qui aimeraient néanmoins une compatibilité avec leur système d'information moins aléatoire.

 

Face aux "chargeurs", leurs clients particulièrement exigeants, notamment en termes de prix, les transporteurs routiers de marchandises doivent optimiser leur exploitation. Un système d'information adapté aux besoins métiers est un atout sur ce marché atomisé et très concurrentiel : en France, il y a plus de  37 000 entreprises de transport routier pour compte d'autrui, dont près des trois quarts ont moins de six salariés (source ministère des Transports).

Une gageure : un système d'information homogène

"Dans notre métier, chaque logiciel pris séparément est efficace. Mais quand il faut les faire travailler ensemble, c'est une autre histoire !", tempête Hervé Martin, responsable de l'activité transports spéciaux et responsable informatique des Transports Rapiteau. Cette entreprise installée à Orignolles, en Charente-Maritime, a fait de gros efforts pour s'équiper en nouvelles technologies. PME de 95 personnes - dont 85 conducteurs routiers et cinq responsables d'exploitation transport, chargés d'organiser les tournées -, son système d'information repose sur Sage 100 pour la comptabilité et la paie ainsi que sur le logiciel de gestion d'exploitation transport Eurotrans XPR (de Sage également, suite aux rachats de C2G et Elit, éditeurs bien installés sur ce marché).

Interfacée avec le module comptabilité, la facturation dans Eurotrans y est virée automatiquement. "Ce logiciel simplifie la tâche de l'exploitant transport. Il nous aide également à optimiser les tournées grâce au planning graphique qui permet de visualiser l'activité des véhicules sur une période donnée, même si je m'attendais à plus de souplesse et d'efficacité. Il n'a pas supprimé le planning papier et la gomme", précise Hervé Martin. Bémol supplémentaire, le distancier de PTV Loxane intégré dans Eurotrans, qui calcule les distances en Europe, a du mal à reconnaître certains caractères étrangers, et peut se tromper dans les noms de communes hors de France. Dur pour cette entreprise qui travaille souvent en Allemagne et en Espagne. D'où des statistiques sur le kilométrage parcouru erronées, qui obligent à recourir au bon vieux fichier Excel...

Un droit du travail très strict

En avril 2007, Les Transports Rapiteau passent la vitesse supérieure. La PME met en place de l'informatique embarquée dans les 45 camions travaillant en zone longue, avec la solution ELOmobile (ex ELOcom) d'ELOsystèmes. Objectif : gagner du temps et réduire les coûts de téléphonie, tout en diminuant les erreurs de saisie par les chauffeurs routiers dans les coordonnées de livraison, grâce notamment au transfert automatique des ordres de transport et à un meilleur contrôle de l'itinéraire par les exploitants grâce à la géolocalisation.

Coût de l'opération pour cette entreprise : 80 000 euros, abonnements compris, soit moins de 1 % du chiffre d'affaires. Mais pour pouvoir communiquer avec Eurotrans, la nouvelle version (9.2) du logiciel d'exploitation transport a dû être installée. Résultat : mitigé. La transmission des ordres de transport ne fonctionne plus  avec la nouvelle version d'ELOmobile ! Il faut repasser par le téléphone. Seule la fonction GPS permet de géolocaliser efficacement les véhicules, "quoiqu'elle soit en panne assez régulièrement", remarque Hervé Martin. Prochaine étape envisagée par le responsable : relier l'informatique embarquée au module paie pour établir les bulletins de salaire des conducteurs, payés en fonction des nombres d'heures effectives travaillées. Elle est cruciale pour les transporteurs, soumis à un droit du travail très strict. 

LIRE AUSSI
 
Partager :
LIRE AUSSI
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages