Mardi 12 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, SUR LE TERRAIN

Optimiser sa planification industrielle grâce à l'approche ERP

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nohra-China le 02/02/2005 - indexel.net
 

PME de l'industrie automobile, Lydall Thermique Acoustique a réussi un pari sans précédent : mettre en oeuvre l'ERP Oracle Business Suite en six mois pour l'ouverture de son usine de Saint-Nazaire. Et résoudre par la même occasion ses problèmes de gestion des stocks et de planification des approvisionnements.

 

Appartenant au groupe Lydall Corp, Lydall Thermique Acoustique est spécialisée dans la conception et la production de pièces d'isolation acoustique et d'écrans thermiques pour le marché de l'automobile. L'usine de production de Saint-Nazaire (Loire Atlantique) emploie 80 personnes et fournit près de 300 000 pièces par mois à ses clients constructeurs tels que Peugeot, Renault, Nissan, et BMW. Des clients qui, pour la majorité, disposent de stocks avancés et ne payent qu'à la consommation d'au moins 10 % de ces stocks, lors de l'installation des pièces sur les voitures. Un vrai challenge pour la PME : il s'agit de gérer l'approvisionnement en matières premières chez les fournisseurs et de planifier au mieux la production des pièces finies pour le client.

 

"Il s'agissait résoudre les problèmes de planification sur la chaîne d'approvisionnement en amont, d'anticiper les demandes des clients, d'arriver à optimiser le prévisionnel de commandes d'aluminium aux fournisseurs en tenant compte de la fluctuation du prix de la matière première,et, enfin, de réussir à mieux planifier la production sur des commandes prévisionnelles", témoigne Sylvain le Nay (photo), responsable des systèmes d'information.

 

La traçabilité complète des flux industriels

 

C'est en juin 2003 que la direction des systèmes d'information décide de mettre en oeuvre l'ERP Oracle Business suite 11i pour assurer  la gestion financière, commerciale, logistique et de production de l'usine. "Nous souhaitions une solution à la fois simple, compte tenu du peu de ressources internes dont nous disposions, et rapide à mettre en oeuvre, puisqu'il fallait qu'elle soit opérationnelle à l'ouverture de notre usine de Saint-Nazaire". Pari tenu, six mois plus tard, l'ERP est en production. Le paramétrage fonctionnel de la solution s'est avéré très simple. "Je me suis seulement fait épauler par un consultant Oracle pour des développements spécifiques relatifs à la francisation et la mise au pro format des bons de commande et le suivi d'étiquettes des bons de production", constate Sylvain Le Nay.

 

Aujourd'hui, sur la base soit des prévisions soit des commandes fermes des clients par EDI, le système est capable de récupérer les informations, de les traiter et de les intégrer dans les modules de planification et de gestion de production de l'ERP. La comptabilité est connectée à la gestion de production et à la gestion logistique et tous les flux financiers se déversent directement dans le système comptable. Résultat : les clôtures de comptes mensuels sont optimisées et le contrôle de gestion de la maison mère peut suivre les performances industrielles de sa filiale. Au niveau logistique, la PME dispose à présent d'une intégration totale des demandes de ses clients et d'une planification industrielle de la production associée à ces demandes. "En disposant d'une traçabilité complète des flux industriels, nous sommes capables de fournir nos clients dans les délais et suivant la qualité demandée", souligne le DSI.

  

La PME a par ailleurs élaboré un système d'amélioration continue de la chaîne de production qui s'apparente à la philosophie japonaise Kaizen d'amélioration permanente. Concrètement, l'objectif est de connaître les temps d'arrêts par machine et par poste et les causes de ces arrêts. Dans un deuxième temps, la mise en place de tableaux de bord permettra de suivre cette activité et de faire de  l'analyse préventive sur chaque machine, pièce ou série. "Cela nous permettra  de vérifier notre capacité à fournir nos pièces aux cadences exigées par le client pour éviter les ruptures d'approvisionnement et de production, et donc les pertes de rentabilité", précise Sylvain Le Nay. Pour l'heure, Lydall Thermique Acoustique est une PME qui peut s'enorgueillir de bénéficier d'un système d'information professionnel totalement adapté à sa future croissance et qui n'a rien à envier à ceux des grands groupes.

 

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages