Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

APPLICATIONS, SUR LE TERRAIN

Rexel opte pour le ''best of breeds" et l'infogérance

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Catherine Nohra China le 14/02/2007 - indexel.net
 
Cvd_rexel_infogerance

Pour répondre à la transformation de sa clientèle, le géant de la distribution électrique a dû réorganiser son système d'information. Il a retenu l'approche "best of breeds" associée à une solution d'automatisation pour optimiser les échanges interapplicatifs.

 

Présent dans 27 pays et détenant plus de 7 % du marché mondial, le groupe Rexel est aujourd'hui le numéro un mondial de la distribution de matériel électrique basse tension. Rexel France disposait dans le passé de plus de 35 enseignes de distribution, juridiquement autonomes. Pour répondre à la restructuration de sa clientèle qui s'est elle-même globalisée, Rexel a dû se réorganiser. D'où le choix de consolider ses enseignes. Le groupe intègre ainsi à présent deux réseaux commerciaux principaux - Rexel et Coaxel - et un canal de distribution grands comptes.

 

Un million de références

 

"Le marché évolue et notre clientèle aussi. Nous avions besoin d'accompagner notre activité dans sa transformation et de disposer d'un système d'information unique et commun à l'ensemble de nos réseaux de distribution", commente Dominique Bissey (photo), directeur des systèmes d'information de Rexel France. Une restructuration du système d'information qui a sous-tendu différents projets : unification de la logistique pour la gestion des entrepôts, fusion juridique visant à un système financier unique, gestion des stocks avec une planification des demandes...

 

La ré-urbanisation du système d'information de Rexel France répond à une contrainte de poids, celle de l'optimisation des flux logistiques d'un système désormais basé sur la distribution à la demande (flux tirés) et le passage aux livraisons "juste à temps" (On Time Delivery). Avec plus d'un million de références, dix millions de commandes par an et plus de 34 fournisseurs stratégiques, la "chaîne logisitique" (Supply Chain) est en effet un axe fort d'optimisation du système d'information. Pour rationaliser son informatique, la société a choisi le mode "best of breeds", c'est-à-dire l'utilisation du meilleur des composants pour chaque brique. Elle a de facto écarté l'emploi d'un progiciel de gestion intégré (PGI) jugé trop rigide. "L'approche best of breeds permet de transformer la société progressivement contrairement au PGI. Par ailleurs, nos règles de gestions et nos processus métiers sont trop complexes et hétérogènes pour être gérés par un seul et unique progiciel intégré", indique le DSI qui n'exclut cependant pas le retour au PGI à moyen terme pour couvrir les fonctions logistiques.

 

Un ordonnanceur de production pour les échanges inter applicatifs

 

C'est en 2004 que la direction informatique de Rexel France a fait son choix de ses composant applicatifs : Coda Financials pour la gestion financière, des développements "maison" couplés à AWR pour la logistique et du développement spécifique sur iSeries (IBM) pour la partie commerce et Front Office. Si elle répond spécifiquement aux attentes de gestion métiers de Rexel, l'alternative "best of breeds" implique cependant beaucoup d'échanges entre les applications. Problème qu'il s'agit de résoudre. "Nous avions besoin d'automatiser le workflow de données, en mode message type messages brokers d'IBM ainsi que le workflow de nos process métiers", explique Dominique Bissey. 

 

Pour assurer les échanges applicatifs au fil de l'eau de manière totalement automatisée et autonome, la société s'est donc tournée vers l'outil d'automatisation multi plates-formes Dollar Universe de la société Orsyp. Un automate qui présente une alternative bien plus intéressante que celle de l'EAI, compte tenu du nombre d'applications en production. Rexel a par ailleurs choisi de faire infogérer son système d'information par IBM à qui il a confié la Tierce Maintenance Applicative (TMA) du Back Office. "L'infogérance de notre système d'information a permis de transformer l'informatique plus vite que si nous avions dû opérer ces changements en interne. En revanche, il faut veiller à ne pas perdre la connaissance de nos processus métiers", souligne le DSI.

La direction des systèmes d'information de Rexel France qui affiche un réel dynamisme de projet IT commence également à s'intéresser aux architectures de services Web (SOA) pour simplifier, à plus ou moins long terme, la communication inter applicative, tant au niveau des données que des process métiers. "Dans un environnement hétérogène, composé de multiples applications, se pose la problématique de gestion du cycle de vie de la donnée. Nous  rencontrons parfois de vrais soucis de réplication de données et nous espérons que le passage à une architecture SOA permettra de résoudre ce problème", indique Dominique Bissey.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages