Lundi 11 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

INFRASTRUCTURE, SUR LE TERRAIN

Un VPN/IP accessible via SDSL et 3G+ chez Bénédicta

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 27/06/2007 - indexel.net
 

La PME a adopté dès 2002 un VPN/IP MPLS pour fédérer ses sites. Et continue à innover en y accédant via SDSL et à partir du réseau 3G+ d'Orange, en très haut débit mobile.

 

"Nous avons été en 2002, le premier client MPLS d'Easynet", se souvient Arnaud Delaunay, chef de projet chez Bénédicta, une PME de 235 salariés. A l'époque, l'entreprise, qui appartenait à Uniliver, venait d'acquérir son autonomie. Il n'était pas question de gérer le réseau existant, basé sur des liaisons louées. L'entreprise confie donc à un opérateur, en l'occurrence Easynet, le soin de raccorder ses deux sites principaux, un troisième de taille modeste, ainsi que le centre de traitement d'Atos, prestataire d'infogérance qui héberge les applications de l'entreprise. D'autre part, les quelque vingt commerciaux sur le terrain se connectent à partir de chez eux. Dans un premier temps, ils y accèdent par le RTC sous protocole IP-Sec. Mais ils ont ensuite été reliés via l'ADSL, avec un équipement supportant le protocole MPLS, ce qui leur permet de faire partie intégrante du réseau, sans aucune restriction.

Le très haut débit mobile enfin mûr

En 2007, un tel projet est devenu banal. Plus intéressant est le bilan après cinq années d'exploitation, ainsi que les évolutions récentes. Côté bilan, le niveau de satisfaction est très élevé, ce qui a amené le service informatique à reconduire le contrat. "En ce qui concerne les liens principaux, nous n'avons constaté que trois coupures d'une durée de une à deux heures. En revanche, les connexions des vendeurs ont plus souvent été interrompues, à cause d'erreurs de branchements ou d'écrasements de lignes dont seul France Télécom était, selon Easynet, responsable", détaille Arnaud Delaunay.

Quant aux évolutions, elles concernent essentiellement les accès fixes et mobiles. Jusqu'à cette année, les sites principaux étaient raccordés par des liens ADSL avec un débit de 2 Mbit/s dans le sens descendant et de seulement 256 Kbit/s dans l'autre sens. "Compte tenu de l'augmentation du nombre d'e-mails et de la montée des applications en mode Web 2.0, nous commencions à être à l'étroit", explique Arnaud Delaunay (photo).

Prochaine étape : prioriser les flux applicatifs critiques

Pour un budget sensiblement équivalent, ces liens ont migré vers le SDSL, avec un débit symétrique de 4 Mbit/s. D'autre part, depuis six mois, une quinzaine de dirigeants bénéficient d'un accès très haut débit, à partir de PC portables. A l'origine du projet, Dell a proposé des PC portables intégrant une interface 3G+, que le service informatique de Bénédicta a décidé de tester avec l'offre d'Orange. L'accès s'effectue à partir d'un client IP-Sec d'origine CheckPoint. "Nous avons constaté un débit réel de 1,8 Mbit/s", s'enthousiasme Arnaud Delaunay. Avec six mois de recul, la 3G+ tient toutes ses promesses, bien que les utilisateurs se connectent de différents pays européens.

Quant à la tarification, Bénédicta a bénéficié d'une offre promotionnelle : le forfait illimité en national revient à seulement 50 euros par mois et par utilisateur, tandis qu'à l'étranger, la facture se calcule en fonction du volume. Même si toutes les applications sont ainsi accessibles, la plupart des échanges concernent la messagerie. Pour la petite histoire, on notera que le président a préféré conserver son BlackBerry. Parmi les futures évolutions figure la mise en oeuvre des classes de services MPLS qui permettront de prioriser les flux applicatifs critiques, en l'occurrence ceux des progiciels de gestion intégrés SAP et MFG/Pro et des échanges EDI. Ces derniers représentent en effet 90 % du chiffre d'affaires de Bénédicta.

 
Partager :
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages