Jeudi 14 décembre 2017
NASDAQ : 0.0 0   nasdaq0 %
RECHERCHE
OK
 
NEWSLETTER
newsletter
Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter
hebdomadaire - Cliquez ICI
Indexel
  • DOSSIERS
  • PRATIQUE
pub Publicité
 

SUR LE TERRAIN

Windows 7 versus Vista : le verdict de trois intégrateurs

Imprimer Envoyer à un ami Contacter la rédaction
Par Thierry Lévy-Abégnoli le 29/04/2009 - indexel.net
 
Touche.7.de.clavier.illustrant.Windows.7

Seven devrait faire oublier Vista, notamment grâce à des performances à la hausse et une plus grande sobriété. Les tests réalisés par SCC, Avanade et Osiatis sont concluants mais devront être confirmés.

 

1. Des premiers tests de performances concluants

"Windows 7 démarre 40 % plus rapidement que Vista et s'arrête 30 à 40 % plus vite", affirme Hervé Thibault, responsable activité Microsoft chez Osiatis, intégrateur qui fait partie du programme Technology Adoption Program pour Seven. Vista ajoutait à un démarrage lent, le handicap d'une forte perte de performances au cours des mois suivant son installation. "De ce point de vue, Seven semble faire mieux mais nous avons peu de recul", précise prudemment Hervé Thibault.

Cette rapidité doit d'ailleurs être pondérée. En effet, selon Thierry Desbois (photo), responsable consulting Wintel chez SCC, "Windows Seven est simplement déchargé des processus non utiles lors du démarrage et de l'usage immédiat. Il est d'ailleurs possible de configurer Vista pour approcher le même résultat". Microsoft évoque pourtant des avantages spécifiques à Seven, qui restent à vérifier, comme la détection plus rapide des périphériques grâce à sa capacité à identifier en parallèle plusieurs pilotes.

2. Consommation de ressources : Seven adapté aux netbooks et à la virtualisation

"Non seulement Vista consomme beaucoup de mémoire mais il génère aussi de nombreuses E/S disques, ce qui l'a évincé des projets de virtualisation", constate Hervé Thibault. Un point sur lequel Microsoft a travaillé. "Nous avons installé Seven avec succès dans des machines virtuelles de seulement 512 Mo", confirme Hervé Thibault. Ce point a son importance dans un contexte de crise. "En quête d'économies, les entreprises envisagent de virtualiser le poste de travail", estime Thierry Desbois. Cette réflexion pourrait donc à la fois retarder et entériner la migration vers Seven. Hervé Thibault a également essayé Windows Seven sur un netbook, mais uniquement dans le cadre d'une démonstration Microsoft. La machine tournait correctement avec 1 Go.

Ronald Bainey, directeur technique d'Avanade (photo), a pour sa part testé le nouveau système d'exploitation sur des PC portables classiques. "Ce système optimise la consommation d'énergie, ce qui permet un réel gain d'autonomie". En effet, Windows Seven ajuste dynamiquement la vitesse du processeur. "Par rapport à Vista, on constate un gain spectaculaire en performances sur les portables équipés de mémoire SSD", ajoute Ronald Bainey. Ces deux avantages n'apparaissent toutefois qu'avec des machines dernier cri.

3. Administration : Seven reprend et enrichit les fonctions de Vista

Windows 7 reprend à son compte les fonctions de Vista facilitant la création et le déploiement de masters. Et même, il les enrichit, par exemple en permettant une masterisation hors connexion. "Un prestataire peut ainsi créer un master, dans ses locaux, puis insérer directement la machine sur le réseau de son client, sans aucun paramétrage supplémentaire. Avec Vista, l'ensemble du processus imposait une présence physique", explique Hervé Thibault (photo).

4. Compatibilité : Seven ne fait pas de miracle

"Windows 7 pose les mêmes problèmes de compatibilité des applications que Vista", estime Ronald Bainey. Ils concernent surtout des outils de sécurité et des applications métiers spécifiques. La virtualisation permet toutefois, désormais, de contourner l'obstacle. "Il devient possible de faire tourner la bonne application avec le bon OS, tout en la faisant apparaître sur le bureau Seven", précise Hervé Thibault. Sur ce principe, Microsoft vient même d'annoncer que Windows 7 comportera en standard une "boîte XP". Au chapitre de la compatibilité matérielle, Seven fonctionnerait avec la plupart des pilotes Vista, même s'ils ne sont pas forcément optimisés pour lui.

5. Ergonomie : quelques améliorations

Si Vista a été boudé par les entreprises, il s'est de facto imposé dans le grand public, aujourd'hui habitué à son ergonomie, au point que XP peut être jugé vieillot. "Les utilisateurs attendent désormais une modernité qu'ils ont déjà à la maison", résume Thierry Desbois. Seven ne les dépaysera pas. "On s'habitue vite à la nouvelle barre des tâches inspirée du Macintosh", donne en exemple Ronald Bainey. De même, les nouvelles possibilités de recherche, de prévisualisation et de description des documents seront probablement appréciées. "Mais surtout, les utilisateurs gagneront du temps grâce à la possibilité de basculer de façon transparente, d'un usage bureau à un usage maison ou nomade, grâce à la fonction Direct Access qui évite de gérer un client VPN", explique Thierry Desbois. Elle n'est toutefois opérationnelle qu'en tandem avec Windows Server 2008.

LIRE AUSSI
 
 
pub Publicité

CloudStack by IkoulaCloudStack by Ikoula

Cloud Computing : Atouts et freins, acteurs du marché, conseils et témoignages